PUZZLE : Klimt – Le Baiser / SON : Doit-on apprendre à faire l’amour ?

Aujourd’hui, un nouvel épisode du podcast intitulé Vivons heureux avant la fin du monde de Delphine Saltel, une production d’ARTE Radio. C’est le troisième épisode de Delphine que je vous propose car vraiment j’aime beaucoup sa façon d’aborder les sujets et ses montages audios. Et, toujours pour continuer dans l’ambiance bientôt estivale, je voulais aussi faire une ode à l’amour ! Et oui, d’après une enquête menée auprès de 8000 européens en 2017, 37% des sondés disent faire plus souvent l’amour lorsqu’ils sont en vacances. Et en France, c’est 56% des sondés qui confirment ce résultat ! En effet, les vacances sont propices à la détente, au plaisir et au bien-être ! ceci explique cela. Et comme c’est bientôt les grandes vacances, il faut se préparer en répondant à quelques questions clés pour bien réussir nos vacances. Et entre autre à la question de comment faire l’amour ? est-ce que ça s’apprend dans les livres ? Faut-il aller prendre des cours ? … voici quelques questions auxquelles Delphine Saltel va tenter de répondre dans cet épisode : Doit-on apprendre à faire l’amour ?

Et du coup, à l’évocation du sujet, j’ai tout de suite pensé à un tableau célèbre que j’adore : le baiser de Gustav Klimt. Ce tableau, réalisé de 1908 à 1909 est une peinture à l’huile sur toile recouverte de feuilles d’or. Vous pouvez aller admirer l’original au Palais du Belvédère à Vienne. Cette œuvre fait partie du Cycle d’or de Klimt et elle est la plus célèbre du peinture autrichien. Redécouvrez ce magnifique tableau à travers le puzzle numérique du jour en 180 pièces avec rotation. 😍🧩

Le baiser – Gustav Klimt – Google Art Project

Résumé de l’épisode : « La manière dont on fait l’amour est socialement codifiée»

Comment continuer à faire l’amour sans se poser de questions quand on est hétéro, mais aussi fan de Virginie Despentes ? Intellectuellement, on peut tout à fait adhérer aux idées féministes qui démontent les pratiques érotiques standard, à base de pénétration et de domination masculine. Mais en pratique, il n’est pas forcément évident de rebooter son répertoire à phantasmes. Peut-on vraiment dégommer les scénarios sexuels incrustés dans notre psyché ? Qu’en faire ? Comment les assumer sans s’aliéner à ce fichu patriarcat ?

En proie à ces grandes questions et à un vague sentiment de culpabilité, Delphine Saltel rencontre le philosophe Alexandre Lacroix, homme, cis, hétéro, marié, père de 5 enfants, et philosophe. Dans son dernier livre « Apprendre à faire l’amour » paru aux éditions Allary, il essaie d’interroger la sexualité hétéro standard, à sa manière. En puisant dans sa discipline quelques outils sexologiques originaux, Alexandre Lacroix nous incite à passer au rayon X les scripts sexuels dominants dont nous avons hérité. Car pour revisiter nos automatismes et notre imaginaire érotique, il faut déjà prendre conscience des règles et des conventions sociales auxquels on obéit souvent inconsciemment quand on fait l’amour. Analyser le cocktail freudo-porno-sexo qui nous abreuve, et changer nos habitudes pour espérer modifier le scénario. 


Bibliographie :

– « Apprendre à faire l’amour », Alexandre Lacroix, Allary éditions
– « Trois essais sur la théorie sexuelle », Sigmund Freud, 1906
– « Human sexual response », William Masters et Virginia Johnson, 1966
– « Le rapport Hite », Shere Hite, Robert Laffont, 1977
– « Connemara », Nicolas Mathieu, Actes Sud, 2022
– « Réinventer l’amour », Mona Cholet, La Découverte, 2021

Pour aller plus loin sur le sujet, retrouvez les livres de l’invité de Delphine Saltel et de la bibliographie :

 En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats proposés ci-dessus et remplissant les conditions requises.

Caractéristiques du puzzle : 180 pièces avec rotation

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :-)

Laisser un commentaire