PUZZLE : Frida Kahlo / SON : GAFA tes gosses

Aujourd’hui, un nouvel épisode du podcast intitulé Vivons heureux avant la fin du monde de Delphine Saltel, une production d’ARTE Radio. L’épisode diffusé aujourd’hui porte sur les GAFA … ou ces mégas réseaux sociaux sur lesquels nous passons parfois beaucoup de temps à nous raconter ou à regarder ce que font les autres. Un épisode intéressant pour nos gosses … mais aussi et surtout pour nous, les adultes !

Et pour accompagner votre écoute, je vous propose le puzzle numérique d’une nouvelle représentation de Frida Kahlo parce que c’est une artiste qui avant l’heure a aussi écrit son journal intime dans toutes les facettes de sa vie et de ses douleurs avant les réseaux sociaux ! et ses tableaux à elle, ils sont toujours admirés et recherchés… alors question ? est-ce que dans 60, 80, 100 ans, nos vidéos tiktok seront toujours d’actualités ???

Bon écoute et bon puzzle ! 🧩

Frida Kahlo dans les fleurs avec un perroquet
Frida Kahlo dans les fleurs avec un perroquet

Résumé de l’épisode : « GAFA tes gosses »

Beaucoup d’ingénieurs de la Silicon Valley interdisent à leurs enfants d’utiliser les réseaux sociaux qu’ils ont pourtant eux-mêmes façonnés à coup de boutons « like » et de filtres à selfie. C’est gentil de nous avertir : ils estiment avoir mis au monde un monstre incontrôlable qui menace les générations futures. Cela ne nous empêche pas pour autant de naviguer chaque jour sur les eaux troubles de Facebook ou d’Instagram, mais avec une forme de mauvaise conscience et pas mal d’inquiétude.
Narcissisme de masse, addiction, chronophagie, haine en ligne, déclin culturel, espionnage, troubles de l’attention… Pour arrêter de phantasmer tous azimuts et cadrer ses enfants shootés aux défis tiktok,  Delphine Saltel essaie de décortiquer la relation amour-haine que nous entretenons avec les plateformes. Sommes-nous vraiment malades des réseaux sociaux ? et si oui, de quoi exactement ? Comment vacciner ses enfants ? Les convaincre de ne pas faire tout comme Maman, scotchée à sa Timeline ?
Elle appelle à la rescousse  d’autres cervelles que la sienne, cherche les bonnes questions et quelques ingrédients pour se bricoler une hygiène familiale numérique : Bernard Harcourt, le juriste américain qui a forgé la notion de “société d’exposition”, décrypte notre nouvelle ère de surveillance généralisée, tissée dans la trame même de nos narcissismes numériques. Des psychologues auscultent le règne de l’autopromo permanente et du voyeurisme , ce que l’on cherche exactement dans le reflet de nos selfies. Anne Cordier, chercheuse en sciences de la communication, analyse les usages réels des adolescents digital native. Au fil du dernier épisode de cette première saison apparaissent quelques bouées de sauvetage pour surnager dans cette vaste foire aux vanités virtuelles.

Avec :
– Bernard Harcourt, Professeur de droit à Columbia University, avocat, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales
– Sabine Duflo, Psychologue clinicienne
– Anne Cordier, maîtresse de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication à l’université INSPE de Rouen Normandie
– Clothilde Leguil, psychanalyste de l’Ecole de la Cause freudienne,  philosophe, professeur des universités au département de psychanalyse de l’université Paris-VII


Bibliographie :

-Bernard Harcourt, La société d’exposition, Désir et désobéissance à l’ère numérique, Seuil, 2020
– Clothilde Leguil, Je, Une traversée des identités, PUF, 2018
– Anne Cordier, Grandir connectés : les adolescents et la recherche d’information, C & F éditions, 2015 
– Sabine Duflo, Quand les écrans deviennent neuro toxiques, Marabout,  2018
– Marion Zilio, Faceworld, le visage au XXIe siècle, PUF, 2018

Caractéristiques du puzzle : 180 pièces avec rotation

Pour aller plus loin sur le sujet, retrouvez les livres des invités de Delphine Saltel et de la bibliographie :

 En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats proposés ci-dessus et remplissant les conditions requises.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :-)

Laisser un commentaire